mercredi 14 mai 2014

Oyez Oyez

Le début,  le milieu et la fin du feuilleton des CM2 de Moulin Pergaud sont en ligne ici

vendredi 25 avril 2014

Le spectacle des CM1 de l'école Sophie Germain

Orchestré de main de maitre par Sophie Dubois et filmé par madame la directrice: 
Un délice a écouter au casque pour ne pas en perdre une miette.







 

mercredi 23 avril 2014

Expressions, quand tu nous tiens....

Le nouvel article de Madame Sandevoir, est un pur bonheur exhaustif. Il est à lire et à relire ici.


jeudi 10 avril 2014

Cette semaine à l’école Sophie Germain

Cette semaine, frédéric Kessler est venu dans notre classe pour nous aider à mettre en scène notre pièce de marionnettes. Il nous a donné des idées pour rendre notre spectacle plus vivant et plus rigolo. Frédéric nous a montré comment mettre en valeur la marionnette qui parle pour que le spectateur comprenne mieux ce qui se passe.

C’est difficile de tenir les marionnettes à bout de bras et nous sommes très nombreux dans chaque scène alors nous ne savons pas bien nous placer derrière le castelet. Il y a des élèves qui s’appuient sur le castelet et manquent de le renverser. Cela énerve la maîtresse !!! Les marionnettes, fabriquées par certains des élèves, sont très fragiles et il faut tout le temps les réparer.

Mais notre spectacle s’améliore et nous avons hâte de le présenter !

La classe de CM1.1




















Posté par Sophie Dubois, enseigante à l'école Sophie Germain

lundi 7 avril 2014

Héllèmmes et les dragons



Les Dragons d’hellemmes.
Spectacle radiophonique, co-écrit par les animateurs de l'espace éducatif Berthelot-Sévigné d'Héllèmmes : Anissa, François, Alexis, Lou, Coralie et ses Coralettes, Céline, Michel, et l’auteur résidant: Frédéric Kessler


(Ambiance sonore espace éducatif, fin de journée, juste avant la sortie, voix d’enfants et d’adultes, chahut etc.)



Scène I : Où vont les Animateurs, le soir après l’école ?



Voix off : La nuit tombe sur l’espace éducatif Sévigné-Berthelot. Un garçon et une fille de CM2, Camille et Olivier, discutent à voix basse en attendant que les animateurs ouvrent les portes pour les laisser rentrer chez eux.


- Camille (à voix basse) : Est-ce qu’au moins tu sais où vont les animateurs, le soir après l’école ?
- Olivier (à voix basse et sûr de lui) : Bah ils font comme tout le monde, ils rentrent chez eux pardi !
- Camille (méprisante) : Pffff ! Si tu crois encore que les Anims sont de vraies personnes, t’es qu’un gros naïf qui se met le doigt dans l’oeil jusqu'au cervelet.
- Olivier (moqueur) :  Si c’est pas des vrais gens, c’est quoi ? Des végétaux ? Des minéraux ? Des objets en pâte à modeler ? Des insectes ? Des poulets fermiers ? Des elfes du Père Noël ? Non je sais, c’est des zombies cannibales. Et chaque soir après l’école, ils dévorent un enfant tout cru, avant de rentrer dormir au cimetière.
- Camille (agacée) : Arrête de raconter n’importe quoi.
- Olivier : Le mieux c’est de leur demander, pour en avoir le cœur net, qu’est-ce que t’en penses ?
- Camille (inquiète) : Non surtout pas ! Fais pas ça s’te plait !
- Olivier (en se rapprochant d’un des adultes) : Anissa ! Est-ce que c’est vrai que t’es pas une vraie personne ?
- Anissa (d’une drôle de voix qui devient de plus en plus grave) : Bien sûr que je suis une vraie personne, tout ce qu’il y a de plus normale… Mais je me demande qui a bien pu te mettre cette drôle d’idée dans la tête ?
- Olivier (en regrettant d’avoir posé cette question) : Euh… personne ! C’était une question pour de rire.
- Anissa (avec une grosse voix caverneuse et carrément flippante) : Eh bien cette question ne me fait pas rire du tout. Maintenant rentre chez toi !
- Les animateurs (en chœur, avec une voix de plus en plus grave, et un bruit de portail qui s’ouvre en grinçant) : Allez les moufflets, du balai et à demain !
(Ambiance sonore de foule enfantine, qui sort de l’école et s’éloigne)
(Bruit de pas dans la neige et vent qui souffle)
- Olivier : Bon d’accord, Anissa est vraiment trop bizarre, mais les autres ont l’air normal.
- Camille : Les autres sont encore pires.
- Olivier : Comment tu le sais ?
- Camille : Ca fait un mois que je les espionne tous les soirs après l’école. Et je peux te dire que ce ne sont pas de vraies personnes.
- Olivier : Alors, ils sont quoi ?
- Camille: Si je te le dis, tu vas pas me croire. Le mieux, c’est que tu les vois de tes propres yeux. Viens, retournons à l’école pour les espionner et les suivre.
- Olivier (effrayé) : Non ma mère m’attend.
- Camille : Menteur, ta mère travaille jusqu’à 21h30. En vérité, t’as la trouille.
- Olivier : Bon, bon, allons-y ! Mais je dois être rentré avant 21h30,  car si ma mère se rend compte que je suis pas rentré tout de suite après l’école, elle se transforme en dragon et elle me tue sur place.
- Camille (l’air mystérieux) : Décidément ils sont partout…
- Olivier : Qu’est-ce que tu veux dire par là ?
- Camille : Rien ! Allons-y !
( Bruits de cavalcade dans la neige)


Scène II : Ca commence à chauffer

Voix off : Camille et Olivier sont de retour devant l’école. A l’abri derrière un petit muret ils espionnent leurs animateurs qui sont encore à l’intérieur. De la buée a recouvert les vitres de l’espace éducatif et empêche de distinguer quoi que ce soit à l’intérieur, si ce n’est cette étrange lumière rouge orangé qui éclaire la nuit…

- Olivier : C’est quoi toute cette buée ?
- Camille : Quand ils commencent à se transformer, ça chauffe et ça fait de la buée.
- Olivier (inquiet) : Ils se transforment en quoi ?
- Camille (l’air mystérieux) : Ca, tu le découvriras bien assez tôt… Attention ! Ils sortent, reste à couvert !
(Bruit de portail qui s’ouvre et se ferme en grinçant, bruits de gens qui sortent en discutant avec des grosses voix caverneuses.)
- Olivier (en chuchotant) : Regarde ça ! C’est incroyable, lorsqu’ils marchent dans la neige, elle se transforme en vapeur d’eau… (bruits d’eau qui s’évapore ), comme lorsqu’on jette de l’eau sur une surface brûlante)
- Camille : Qu’est-ce que je te disais, ça chauffe…
- Olivier : Ca brûle tu veux dire, et quand ils ouvrent la bouche, on dirait que leur langue est en feu.
- Camille : Tu crois pas si bien dire… Suivons-les sans bruit.
 - Olivier : Où vont-ils ?
- Camille : Au château d’eau qui est dans le parc. C’est là qu’ils habitent, et c’est de là qu’ils prennent leur envol.
- Olivier (impressionné) : Ils savent voler !?
- Camille : Evidemment qu’ils savent voler, tout le monde sait que les dragons savent voler…


Scène III : Le vol des dragons

Voix off : Les 6 animateurs sont au pied du château d’eau. Un à un, ils se transforment en dragons majestueux, puis s’envolent à tire d’ailes. Recroquevillés derrière une souche d’arbre, les deux enfants observent ce spectacle fascinant.

- Camille : Regarde comme ils sont beaux, et profite du spectacle, ils vont bientôt s’envoler et disparaître dans le ciel.
- Olivier : Quand je vais raconter ça demain, dans la cour de récré, personne ne voudra me croire.
- Camille  (en colère) : Tu raconteras rien du tout ! C’est un secret qui doit rester entre nous. Jure croix de bois croix de fer que tu garderas ce secret-là jusqu'à la fin de tes jours, et crache !
- Olivier (en crachant et en jurant) : Je le jure. Oh ça alors, un animateur vient de se transformer en dragon à deux têtes.
- Camille : La première tête s’appelle « Gilles », la seconde s’appelle « Tourette ».
- Olivier : Au fait, comment tu sais tout ça ?
- Camille : Les dragons racontent leur vie chaque fois qu’ils se transforment. Ecoute, c’est trop rigolo et instructif.
- Gilles : Je suis Gilles, je suis Intelligent, manipulateur et toujours dans les coups fourrés.
- Tourette : Je suis Tourette, je suis suiveur et un peu babâche.
- Gilles : Je tente de conquérir la planète, mais je dois d’abord me débarrasser de Tourette ce qui n’est pas facile vu qu’ont à le même corps.
- Camille : Le deuxième qui s’envole, il s’appelle Grago le dragon amovible, c’est le plus gentil de tous. 
- Graco : Je suis Graco, le dragon en kit. Je crache du feu, je vole et me sépare en plusieurs parties pour me camoufler et me cacher de mes ennemis. Je suis gentil, attendrissant, doux et naïf. Un moine chinois m’a créé il y a dix mille ans en mélangeant cinq potions magiques juste pour le plaisir de mélanger cinq potions magiques.
- Olivier : Incroyable, il vient de se séparer en huit morceaux qui partent chacun de leur coté. (Bruits de battements d’ailes qui s’éloignent dans le ciel)
- Olivier : Oh là là, celui-ci est immense et noir comme de l’encre de Chine
- Camille : Justement, c’est Shiryu le dragon d’encre, il est né au Japon.
- Olivier : Je me demande de quoi se nourrit un dragon d’encre ?
- Camille : Chuuuuut ! Ecoute-le, il va tout expliquer.
- Shiryu : Je suis né d’une goutte d’encre. Je suis un dévoreur d’encre, et je peux me glisser dans n’importe quel ouvrage et dans les peintures faites d’encre. Je ne suis pas méchant mais gourmand. Je ne sais pas contrôler ma faim et plus je mange, plus je grandis. En quelques jours, j’ai dévoré la quasi totalité des livres du Japon et je suis devenu plus grand que la tour de Tokyo. Lorsque la petite Ziyi s’est mise à pleurer, je me suis arrêté de manger : Je ne supporte pas d’entendre les enfants pleurer. Je lui ai demandé pourquoi elle pleurait et elle m’a expliqué que son livre préféré, dernier cadeau de sa mère, était complètement vide. Devant la tristesse de la petite fille, j’ai décidé de rendre toute l’encre que j’avais volé et je suis redevenu aussi petit que la plus petite des gouttes d’encre. Depuis je me régale de l’encre des prospectus et je suis redevenu énorme, mais plus personne ne souffre de ma gourmandise. (Bruits de battements d’ailes qui s’éloignent dans le ciel)
- Olivier : Cet autre-là, est recouvert de pustules rouges. Il est malade ?
- Camille : Oui c’est ça, il est malade du malheur des autres.
- Olivier : Ah beurk trop dégueu.
- Dragon à boules : Je suis Dragon Boules, le dragon à boules. Il y a bien longtemps, j’étais un roi tyrannique du nom de Thierry V, et je persécutais les Hellemmois. Un jour, un mage, qui avait entendu parler de moi, décida que pour me punir, je serais condamné à incarner un dragon pour le reste de mon existence. Ma mission serait de protéger toutes les personnes à qui j’ai fait du mal en absorbant leurs malheurs et leurs maladies qui se transformeraient aussitôt en boules recouvrant mon corps. (Bruits de battements d’ailes qui s’éloignent dans le ciel).
- Voltige : Je suis Voltige le dragon léger…
- Camille : Celui-là, c’est un vrai poète.
- Voltige : Je suis un dragon des cieux, né de la fusion quasiment parallèle de deux nuages. Certes, je suis un dragon mais je suis presque aussi léger qu'une feuille virevoltante d'automne. Mon esprit libre me rend indomptable. Je veille à ce qu'après chaque pluie, les arcs-en-ciel se manifestent afin d'apporter du réconfort au petit monde. Mes fonctions principales ne sont donc pas des plus insignifiantes. (Bruits de battements d’ailes qui s’éloignent dans le ciel).
- Olivier : Bon, c’est pas tout ça mais moi faut que je rentre sinon ma mère va se transformer en dragon découpeur de Môme en quatre et me massacrer.
- Camille : Attend, il reste un dragon, qui n’a pas encore pris son envol. C’est Miyo le dragon né sans écailles.
Miyo : Une légende raconte que tous les mille ans, un dragon nait sans écailles. Il devra parcourir la terre entière à la recherche de ces dernières tout en apportant la joie et la paix où il passe. Je suis né sans écailles donc, armé de toute ma volonté et de ma bonté, j’accomplis ma quête : récolter les écailles dorées pour recouvrir mon corps et insuffler la paix et la joie dans le monde entier. Mais de nos jours, la tâche est bien difficile…
- Camille : La légende veut que 117 écailles dorées soient dispersées de par le monde, et il les a presque toutes trouvées. Regarde comme elles brillent dans la nuit.
- Miyo (l’air sévère) : 118 pour être précis.
- Olivier : On est repérés, fichons le camp.
- Camille : Te fatigue pas, en deux coups d’ailes il te rattrape.
- Miyo : S’il m’a fallu mille ans pour retrouver presque toutes mes écailles dispersées au quatre coins du globe, il ne va pas me falloir plus de 10 secondes pour vous mettre mon pied aux fesses si vous ne vous dépêchez pas de rentrer vous coucher…
(Bruit de deux enfants qui détalent dans la neige)



Epilogue :

Voix off : La nuit tombe sur l’espace éducatif Sévigné-Berthelot. Deux garçons, Olivier et Sébastien discutent à voix basse en attendant que les animateurs ouvrent les portes pour les laisser rentrer chez eux.

- Olivier (à voix basse) : Est-ce qu’au moins tu sais où vont les animateurs, le soir après l’école ?
- Sébastien (à voix basse et sûr de lui) : Bah ils font comme tout le monde, ils rentrent chez eux pardi.
- Olivier (méprisant) : Pffff ! Si tu crois encore que les Anims sont de vraies personnes, t’es qu’un gros naïf qui se met le doigt dans l’oeil jusqu'au cervelet…
 

Où vont les Animateurs, le soir après l’école ?



Posté par l'équipe de l'espace éducatif Berthelot Sévigné d'Hellemmes

RECHERCHE PARENT POUR LÉON LE DRAGON



Dans le cadre du plan lecture, les enfants de la halte-garderie «  Graine d’acacias » d’hellemmes, ont réalisé un dragon que nous allons mettre en scène dans la structure.

Léon passera une matinée avec les enfants. Il sera photographié à chaque séquence de la matinée puis Thomas FIEFFE réalisera un roman-photos.

Nous recherchons donc, pour Léon, un papa ou une maman qui pourrait le déposer le mardi 18 mars 2014 vers 9h00.

Les «demandes d’adoption» sont à déposer auprès d’Aurélie


























Sylvie, la maman d’Eva, a eu la chance de devenir la maman adoptive de Léon le Dragon.

Chaque année, nous organisons une fête du printemps (au programme : chansons, danse, déguisement et goûter-crêpes).

A cette occasion, la maman d’Eva a souhaité que Léon soit présent «  Après tout je suis sa maman ! » nous a-t-elle dit.

Alors Léon a dansé, s’est relaxé et a goûter des crêpes avec nous.






















Posté par Aurélie Wallet, Directrice de « Graines d’Acacias » Lieu d’Accueil Petite Enfance

jeudi 3 avril 2014

Omer perd son pantalon



Cette semaine,  nous avons reçu les commentaires de Frédéric Kessler sur la pièce de marionnettes que nous avons écrite, intitulée : « le journal d’Omer »  et nous avons procédé à quelques modifications.

Nous nous amusons beaucoup à mettre en scène les marionnettes. Mais ce n’est pas facile ! C’est très fatigant de tenir les marionnettes à bout de bras et nous sommes nombreux derrière le castelet, ce qui fait qu’il y a des tensions, nous nous chamaillons.
D’après la maîtresse, les marionnettes bougent trop et cela donne le tournis aux spectateurs. Nous devons nous améliorer et nous nous entraînons.

Nous avons quelques problèmes aussi avec les marionnettes qui sont assez fragiles. Par exemple cette semaine, « Omer » perdait tout le temps sa veste et son pantalon et  cela nous a bien fait rire.

Nous vous joignons deux photos de nos marionnettes  avec Omer et le fou à lier, puis la sirène et la maman d’Omer.

Les élèves de CM1.




















Posté par Sophie Dubois, enseignante à l'école Sophie Germain

jeudi 27 mars 2014

Et toi petit Dragon, qu'as-tu à me raconter ?

Quelques photos des Ateliers Parents/Enfants de Lomme

Frédéric Kessler est venu "ouvrir" 3 des 4 ateliers du samedi matin en faisant une lecture de ses ouvrages aux familles participantes.  Cela a permis à certains de prolonger la rencontre amorcée lors du spectacle inaugural, tandis que d'autres découvraient Frédéric pour la première fois. 

Frédéric est également venu clore une des 4 séances. Les petits auteur-illustrateurs en herbe sont venus (tout timidement pour certains) lui lire, à leur tour, leur propre création.... Echange de bons procédés ;-).


















Les familles sont très concentrées pendant l'atelier. Il faut dire que l'enjeu est de taille : Participer à la réalisation d'un "vrai" livre qui sera disponible dans les bibliothèques de Lomme, Lille et Hellemmes. 

Les parents découpent, les enfants s'appliquent en écrivant leur texte et choisissent leur couleur et texture de papier avec  concentration. 

ça chuchote, ça négocie..... un bleu plus foncé pour le contraste ?.... un fond ou pas ?..... J'arrive pas à dessiner mon dragon ! ..... Tu peux me faire le même mais en mieux ? ... Attention Franck tu as écrit "gragon".... Je suis prêt à coller !.....



























Posté par Brigitte Merlin Intervenante et Médiatrice"Arts Plastiques et Décoratifs"

mardi 25 mars 2014

L'association Filafil sauve la fête des dragons













 Avec Sébastien (Le directeur), Sonia, Audrey, Baptiste, Jonathan (Les animateurs) et les enfants de L'association Filafil







lundi 24 mars 2014

Le rôle du père selon Mustafa

video

Posté par Sandy Basquin, enseignante à l'école Brunchvicg.

Les Ateliers Parents/Enfants de Lomme

Dans le cadre du projet de Résidence mission, ma rencontre avec Frédéric kessler a donné naissance à un projet de création d'un livre collectif réalisé dans les Ateliers Parents/Entants de la Ville de Lomme.

Les Ateliers Parents/Enfants, qu'est-ce donc ??? :

Deux fois par mois, le samedi matin, pendant deux heures, j'accueille un petit nombre de familles (un parent et un ou plusieurs enfants mais aussi les 2 parents et un ou plusieurs enfants). Je propose de concevoir une création à plusieurs mains, les enfants se réservant la partie esthétique et imaginaire et les parents en tant que support technique. C'est donc un temps d'échange, de découverte et de plaisir sans compétition qui se joue dans ces ateliers.

Et le livre ?

Ce projet a démarré par un spectacle au cours duquel, les familles Lommoises, étaient invitées à venir écouter Frédéric Kessler présenter le métier d'auteur et lire ses ouvrages. A l'issue de la rencontre, l'auteur a demandé aux familles de réfléchir à une anecdote qui pourrait être mise en image et figurer dans un "vrai" livre. Afin de trouver un fil conducteur à cet ouvrage, il a été proposé que les enfants se métamorphosent en petit dragon.

Pendant 4 samedis, chaque enfant aidé de son ou ses parents a réalisé une page du livre composé d'un texte qui une fois validé, a été illustré selon la technique, chère à notre artiste régional Matisse, des papiers découpés.

21 familles ont répondu présent et 28 pages ont été produites par les enfants. 

Le Livre "Et toi petit Dragon, qu'as-tu à me raconter ?" sera présenté lors de la fête des "Dragons" le 9 avril accompagné des pages originales mises en scène dans l'enceinte de la Médiathèque "L'Odyssée".
Brigitte Merlin
Intervenante et Médiatrice
"Arts Plastiques et Décoratifs"